Le trait d'union permanent entre les anciens et les acteurs du village 

toi et moi

vieillir

Ce lien réunit et accompagne tous les retraités et pré-retraités dans cet espace de partage et de convivialité.

Pour un quotidien solidaire et citoyen, son but est de développer la mutualisation des actions entre les anciens pour les aider à résoudre leurs difficultés sur le plan social et de participer à l'animation de la vie locale.

C'est dans la sérénité de leurs comportements que l'on déterminera leurs qualités de vie et leurs intentions de participer à des actions à Guerting.

Pour traduire les sentiments des retraités Guertingeois, la page Facebook est un complément de cet offre.


Viens, je t'emmène
Pour être plus proche de vos attentes, l'auteur de ce lien souhaite une collaboration active avec les pré-retraités et les retraités de Guerting pour qu'ils puissent mieux se connaitre et se comprendre. 
Alors, exprimez-vous.

vie


Senior, ça y est, j'y suis

ennui

 Un jour, on réalise qu'on est senior ... et bien des choses vont changer. 
Se prendre en main pour être mieux, c'est tout l'objet du développement personnel. On peut avoir comme objectif de mieux se connaître, donner du sens à sa vie, surmonter ses difficultés ...

Comme les seniors sont plus disponibles et qu'ils ont initié tout au long de leur vie la notion de l'action solidaire et du partage, ils sont à même de s'investir tant que leurs facultés intellectuelles le leur permettent.

Retrouver du temps libre, c'est renouer avec ses passions et prendre le temps de s'y consacrer.

On y apprend que prendre le temps n'est pas forcément une perte de temps.


 Partir à la retraite ou à la préretraite

bonheur

C’est avant tout changer de rythme, abandonner certaines tâches quotidiennes, dire adieu à ses habitudes ! Cela ne signifie en aucun cas faire le deuil de toute vie sociale.
C’est aussi une excellente façon d’occuper son temps libre et de s’intéresser à toutes les activités qu'il était impossible à réaliser avant.

En règle générale, les seniors n’ont pas tellement envie de parler d’eux-mêmes, mais plutôt de témoigner de leur passion.  Ils ont besoin d’une activité intellectuelle pour leur permettre de se maintenir en bonne santé physique et morale.  
La tendance actuelle est à la retraite hyperactive. 

Il existe 3 étapes de la retraite : 
La séniorescensce C'est le passage de l’âge adulte vers la vieillesse. Les sexagénaires nouveaux retraités demeurent réticents à un nouvel investissement social. Ce n’est qu’un peu plus tard, après le choc des premières années de cette nouvelle vie, qu’apparaissent leurs premières interrogations.

La senioritude Basculer vers la "senioritude", c'est aussi évoluer pour s'intéresser à d'autres choses comme ses activités sportives, ses loisirs et ses centres d'intérêts.

La seniordépendance C'est le circuit économique qui prend progressivement le relais avec des services liés au grand âge.


Faisons la place à l'ouverture d'espritheureux

La retraite est une étape de l'existance pendant laquelle chacun de nous doit pouvoir améliorer sa façon de vivre en transformant son comportement quotidien pour une bonne qualité de vie et donc une meilleure santé. 

Pour activer l'épanouissement individuel, il faut être dans un état d'esprit et s'exprimer par des idées constructives.
Selon plusieurs études, 70% du vieillissement personnel dépend des habitudes, alors attention au danger des dommages collatéraux de nos vies accélérées qui ne laissent plus le temps à la plénitude. 

Une méthode moderne de lutte contre la solitude est de participer à des actions de partage ou à défaut, d'être inscrit sur un réseau social.

Vieillir... et alors ?. Cette aventure humaine doit se maintenir pour ne pas tomber trop vite dans le repli et la désocialisation.


Quelques études sur la vieillesse

vieillir

 

 

 

 

 

 

Jadis on les nommaient 
-Les vieux
-Les rentiers
-Les pensionnés
-Les retraités
-Les seniors

Comment doit-on dire maintenant ? 

 

des ouvrages à consulter...
Les chiffres de l'INSEE pour Guerting 
C'est quoi la retraite 
Moselle seniors, le portail du Conseil Départemental


Une enquête sur les seniors (RL du 26 février 2015) 

seniors


 Une enquête sur les vieux (RL du 11.3.2015)  

vieux


Les séniors connectés

informatique 1

Ainsi, selon une récente étude commanditée par l’association suisse Pro Senectute, les plus de 65 ans qui utilisent Internet ont fortement augmenté (+47%) entre 2010 et 2015. Une hausse appréciable, mais pas encore suffisante ! En effet, ces silver-surfers ne représentent que 56% des 65 ans et plus, pourcentage encore trop faible en comparaison avec les 88% d’utilisateurs d’Internet recensés par l’Office fédéral de la statistique au sein de la population suisse en 2014. 
    
  Aujourd’hui, plus de la moitié des ainés qui n’utilisent pas le web doit se tourner vers des proches (petits-enfants, enfants ou amis) pour se connecter sur la Toile. Pour Beatrice Fink de chez Pro Senectute Suisse : « certes, c’est une solution pragmatique, mais elle pourrait également faire partie des raisons pour lesquelles seuls 15% des seniors non connectés expriment l’intention de savoir à l’avenir utiliser Internet ». Et parmi ces 15%, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes. 
    
  Or, il est important que les seniors puissent surfer librement et avec aisance sur le web… « Nous constatons que savoir utiliser Internet renforce le sentiment de sécurité des seniors » ajoute Béatrice Fink« Aujourd’hui, ceux-ci peuvent aussi, grâce aux appareils simples d’utilisation tels que les tablettes et les smartphones, chercher de l’aide plus rapidement et de manière plus ciblée ». 
    
Alors que le taux des personnes âgées de 65 à 69 ans qui utilisent Internet (79%) est pratiquement identique à celui de l'ensemble de la population, le nombre d'utilisateurs diminue nettement à partir de 70 ans. Il est de 66% pour les 70-74 ans, 50% pour les 75-79 ans, 38% pour les 80-84 ans et seulement 13% pour les plus de 85 ans ! 
    
  Les applications les plus utilisées par les seniors sont dans l’ordre, la rédaction d’emails, la consultation d'horaires et de la recherche d'informations en général. Les applications sont de préférence consultées sur des ordinateurs de bureau ou portables, les terminaux mobiles étant utilisés en complément. Enfin, rappelons que les e-mails et la téléphonie par Internet contribuent à maintenir le lien social, même sur de grandes distances. Ce qui est vrai pour les jeunes générations l’est également pour les anciens…

Incontestablement, être connecté permet donc de rompre l’isolement des ainés. D’ailleurs, les silver-surfers estiment que le web leur permettra de rester plus longtemps indépendants.  

Ainsi, selon une récente étude commanditée par l’association suisse Pro Senectute, les plus de 65 ans qui utilisent Internet ont fortement augmenté (+47%) entre 2010 et 2015. Une hausse appréciable, mais pas encore suffisante ! En effet, ces silver-surfers ne représentent que 56% des 65 ans et plus, pourcentage encore trop faible en comparaison avec les 88% d’utilisateurs d’Internet recensés par l’Office fédéral de la statistique au sein de la population suisse en 2014. 
    
  Aujourd’hui, plus de la moitié des ainés qui n’utilisent pas le web doit se tourner vers des proches (petits-enfants, enfants ou amis) pour se connecter sur la Toile. Pour Beatrice Fink de chez Pro Senectute Suisse : « certes, c’est une solution pragmatique, mais elle pourrait également faire partie des raisons pour lesquelles seuls 15% des seniors non connectés expriment l’intention de savoir à l’avenir utiliser Internet ». Et parmi ces 15%, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes. 
    
  Or, il est important que les seniors puissent surfer librement et avec aisance sur le web… « Nous constatons que savoir utiliser Internet renforce le sentiment de sécurité des seniors » ajoute Béatrice Fink« Aujourd’hui, ceux-ci peuvent aussi, grâce aux appareils simples d’utilisation tels que les tablettes et les smartphones, chercher de l’aide plus rapidement et de manière plus ciblée ». 
    
Alors que le taux des personnes âgées de 65 à 69 ans qui utilisent Internet (79%) est pratiquement identique à celui de l'ensemble de la population, le nombre d'utilisateurs diminue nettement à partir de 70 ans. Il est de 66% pour les 70-74 ans, 50% pour les 75-79 ans, 38% pour les 80-84 ans et seulement 13% pour les plus de 85 ans ! 
    
  Les applications les plus utilisées par les seniors sont dans l’ordre, la rédaction d’emails, la consultation d'horaires et de la recherche d'informations en général. Les applications sont de préférence consultées sur des ordinateurs de bureau ou portables, les terminaux mobiles étant utilisés en complément. Enfin, rappelons que les e-mails et la téléphonie par Internet contribuent à maintenir le lien social, même sur de grandes distances. Ce qui est vrai pour les jeunes générations l’est également pour les anciens…

Incontestablement, être connecté permet donc de rompre l’isolement des ainés. D’ailleurs, les silver-surfers estiment que le web leur permettra de rester plus longtemps indépendants. 


Les 50-75 ans jouent les amortisseurs (RL du 3 février 2016)

50-75

 


 Les futurs seniors
(RL du 23 juin 2017) 

seniors 2


 


L'action collective des Guertingeois 
Les Guertingeois de la troisième génération peuvent donc garder le contact par un investissement personnalisé. 

Pour donner un sens à leur vie et lutter contre l'ennui et la monotonie, ils peuvent s'engager individuellement et développer des activités. 
Il n'est pas nécessaire d'attendre que les collectivités ou les associations offrent le service.

Pour procurer du bonheur, ils doivent toujours et encore mobiliser les forces vives que les années n'ont pas éteintes. 
Mais il n'est pas nécessaire de critiquer, cette activité est déjà très développé dans notre société.

L'usage d'internet doit enfin être banalisé avec les personnes les plus âgées pour qu'ils gardent le contact avec l'extérieur.
Encore faut-il le vouloir.

autrement1


 Quelques idées

bicyclette

-Communiquer sur les réseaux sociaux pour se sentir connecté
-Contribuer au bénévolat ou encore aider les autres
-Apprendre à jouer d’un instrument de musique
-Intégrer une association de retraités
-Se consacrer à ses passions
-Faire du sport
-Se cultiver 
-Voyager...

Bien vieillir est un enjeu important de santé publique 


La difficulté des retraités avec les produits numériques
Pour les utilisateurs de tablettes, ordinateurs, téléphones, i-phones, jeux, etc....
Si vous avez des difficultés pour vous en servir, vous devez paramétrer votre appareil pour le personnaliser.
Si vous êtes découragé, une personne de confiance pourra le faire selon vos instructions et vous expliquer les procédures à suivre.
Mais ne prêtez jamais aucun appareil à vos proches ou amis, ils risquent de vous le dérégler et vous serez seul face aux problèmes quand ils vous aurons quitté.
Ne faites pas confiance aux publicitaires même si l'offre est insistante ou alléchante.


La passivité de certains

solitude

Pour l'instant, les habitants se satisfont de mesurettes à charge aux associations et aux collectivité territoriales.  

Même si la participation aux activiés ludiques est encore un peu soutenue, la morale collective n'est pas pour s'engager dans un outil de solidarité.

Alors que de toutes part se profilent des actions innovantes, le village de Guerting n'est pas encore prêt de s'épanouir dans une nouvelle révolution culturelle pour sortir la ruralité de sa torpeur.

Par leur disponibilité, leur savoir et leur maîtrise de la vie quotidienne, ce serait pourtant aux retraités à mettre en valeur le vivre ensemble par des activités modernes.
Mais dans l'état actuel, la plupart d'entre eux restent contemplatifs.

L'association des retraités guertingeois avait poutant proposé en 2014 son aide pour la matinée des bénévoles au jardin des Guertingeois mais il n'y a jamais eu de suite dans cette démarche de partage et il faut le regretter. 
Par opposition, de nombreux jeunes séduits par l'engagement citoyen, s'inscrivent dans l'humanitaire ou effectuent un service civique. 
Durant les grandes vacances 2015, Yann Lozano, un jeune de 16 ans avait créé un atelier d'initiation à l'informatique à l'intention des personnes agées et qui avait connu un grand succès.

Toute personne ayant une conscience et sachant s'en servir se doit de donner le maximum dans ce qu'il entreprend pour changer et partager les mêmes centres d'intérêts.

faire tournerSignalez au gestionnaire de ce site (en haut à droite) un lien rompu ou devenu obsolète pour que cette rubrique soit toujours à jour. 
Vos commentaires et suggestions seront toujours accueillis avec intérêt. 
Pour nous écrire, cliquez sur "Contacter l'auteur", en haut à droite.